Journée de sensibilisation aux dangers d’internet


Depuis plusieurs années, le groupe de prévention de la police régionale  intervient auprès des écoles pour sensibiliser les jeunes aux problèmes de sécurité. Cette année, l’accent a été mis sur les risques potentiels liés à Internet qui menacent les enfants  (photos choquantes, vidéos postées par les adolescents sur les réseaux sociaux). Une intervention de deux policiers spécialisés a été organisée auprès des adolescents du village.

L’objectif : réfléchir avant de cliquer.

Ateliers peinture, initiation et création avec Alexandra de Prinsac


Alexandra de Prinsac, artiste-peintre, a initié les enfants à la création de dessins et peintures sur toile. Peintures agrémentées de tissus, dentelles, boutons ont constitué une étonnante collection artistique de dizaines de toiles : femme au chignon, hommes à moustache à partir de modèles proposés par Alexandra, créations personnelles pour les plus grands. Chats, soleil, grenouille pour les plus petits. Les enfants se sont emparés de ce projet avec enthousiasme et sont fiers de montrer leurs œuvres. L’équipe de photographes s’est chargée du reportage.

18aout-dscn0672-2

img_0547

 

 

 

dsc_0770-copier

25aout-dscn3159-2

25aout-dscn313125aout-dscn315825aout-dscn3141

 

 

 

 

 

 

 

25aout-dscn3166-2

 

dsc_0795-copier

Apprentis photographes suivent les cours du professeur, Jean-Michel Thirion


Grâce à l’institut Français de Riga, Jean-Michel Thirion, professeur de photographie et photographe, est venu pendant deux semaines au village initier les enfants aux techniques de la prise de vue. Équipés de matériel prêtés par Nikon, les élèves ont mis en pratique sur place les explications du professeur selon différents thèmes : variations sur les couleurs, reportage d’un mariage, balade photographique, autoportrait, portrait des autres…

Les photos sont à découvrir sur le compte Instagram créé à cette occasion :

https://www.instagram.com/grasi_berni

Abonnez-vous, likez les photos, découvrez les résultats étonnants des œuvres photographiques, toutes prises par les enfants.

dsc_0749-copier 18aout-dscn0702-2-copier22aout-dscn2532-2-copierdsc_0748-copier

Jardinage et bricolage pour tous


Pour entretenir le parc chaque année, le travail est considérable. Il nous faut faire appel aux jeunes du village, aux volontaires de passage pour élaguer, tailler, cueillir, couper du bois…

 img-20160716-wa0002-copier

Une troupe de guides ainées s’est attelée à retracer le chemin reliant le manoir aux maisons, à travers le bois.

dsc_0720-copier

 dsc_0710-copier

Les stagiaires en génie civil de l’IUT de Toulouse ont participé aux travaux d’amélioration et d’isolation d’une maison d’enfants.

dsc_0685-copierdsc_0692-copier

Le nid ne reste jamais vide longtemps


Cinq des nos adolescents ont quitté l’école de Cesvaine pour continuer leurs études dans différentes villes loin de Grasi. La préparation du départ pour l’internat a été un moment très intense pendant les derniers jours de vacances, il faut beaucoup de choses et surtout ne rien oublier. Pendant qu’Anastasija et Kitija s’installaient à Riga, Maksims rejoignait un autre de nos jeunes à Ergli, Annija et Aleksandrs, ont tous deux intégré une école toute neuve qu’ils ont déjà l’air d’apprécier.


Nos cinq grands sont tous contents de leur nouveau lieu de vie, ils continuent cependant à rentrer tous les week ends.

Nous nous interrogions sur le vide et le calme qui allait suivre le départ des grands, et bien, nous n’avons pas eu le temps de nous en rendre compte. En effet quatre enfants de moins de six ans sont arrivés en l’espace de deux semaines,  un petit garçon de cinq ans et demi et une fratrie de trois garçons aussi, de 3 ans et demi à cinq ans et demi. D’ici quelques temps les deux petites sœurs des garçons viendront les rejoindre.

 

Une journée en famille au bord de l’eau


Tous les petits et grands sont enfin revenus de France ou d’ailleurs…

Avant de penser à la rentrée scolaire, il y a une tradition que nous attendons tous, le pique nique de fin d’été. C’est une journée où tous les enfants et le personnel de Grasi se retrouvent pour passer une belle journée ensemble, partager un super pique-nique, un bon moment de détente avec beaucoup de rires.

Cette année ce fut une journée exceptionnelle malgré une météo médiocre qui ne nous a cependant pas empêché de nous amuser.

Au programme de belles visites dans le coin de Lubana, et puis nous avons pris la direction de la rivière  Aiviekste,  où, au bord de l’eau, une bonne soupe préparée au feu de bois nous attendait.

Parmi de belles activités comme le tir à l’arc, pont de singe, le canoë a remporté un grand succès auprès de tout le monde.

Une journée de bonheur, riche en  sourires, rires et fous rires, et quelques baignades forcées aussi.

Bonne rentrée à nous tous!

Comme un air de famille…


Passer l’été en France, est plus qu’une bonne idée, cela fait partie de l’ADN du Village d’Enfants de Grasi.

Les enfants et adolescents sont accueillis pendant un ou deux mois dans des familles françaises, de belles histoires s’écrivent et des liens se tissent, de belles rencontres qui pour certaines durent depuis huit ans. C’est l’occasion pour les enfants de partager l’espace d’un été une vie de famille, d’oublier un peu les difficultés de la vie, et surtout de commencer à se projeter dans leur vie future.

 

Il est important de leur donner ou redonner confiance dans la notion de famille, de faire naître chez eux le désir de construire la leur un jour, d’avoir une maison,  de créer des relations.

A ceci s’ajoute l’opportunité d’apprendre une nouvelle langue, les enfants Lettons apprennent vite le français et se débrouillent rapidement.

Après plusieurs étés, certains de nos enfants sont quasiment bilingues et envisagent parfois une scolarité en France. Cet été un des grands est parti un moi en camps et en famille en Belgique.

Nous sommes toujours à la recherche de famille d’accueil pour l’été, si vous voulez faire la connaissance pendant l’été d’un de nos enfants et en être enrichis en retour, vous pouvez nous contacter dès le mois de janvier par mail grasufonds@gmail.com

Atelier psychomotricité


 

A Grasi nous accueillons des jeunes enfants qui n’ont pas été stimulés intellectuellement, ni d’un point de vue moteur. Ils ont un retard que le jardin d’enfants ne parvient pas toujours à combler.

Depuis quelques mois, c’est le domaine de Cathy, notre éducatrice qui vient régulièrement de France.

Avec la fratrie de trois, elle a profité d’une belle journée ensoleillée pour aller se dégourdir dans l’herbe après un hiver très pluvieux où les sorties ont été plutôt rares. Tous les quatre sont donc allés essayer les ballons sauteurs que Cathy avaient ramenés et qui attendaient sagement depuis Noël.

Au delà d’un jeu, c’est un exercice de coordination de mouvements et d’équilibre qui leur a demandé de véritables efforts et beaucoup de persévérance.

Pendant près d’une heure, ils ont essayé, sont tombés, ont bondi et rebondi. Nous avons assisté à de beaux moments de succès, de fous rires, et de frustration aussi.

Cathy : «  Ces trois frères et sœur rattrapent très vite leur retard, en une dizaine de mois, ils ont appris à parler, et les jumeaux (5ans et demi) écrivent leur prénom et commencent à reconnaître les lettres. Ils partaient quasiment de zéro quand ils sont arrivés, tant sur le plan du langage, de l’alimentation, de la relation à l’autre, et de l’habileté manuelle.

Ils sont extraordinaires dans leur soif d’apprendre de nouvelles choses chaque jour.

C’est un privilège pour moi que de travailler avec eux, de les voir s’émerveiller, de leur permettre de découvrir  ce dont ils sont capables, et le petit monde qui les entoure.

Je suis consciente  de participer à l’écriture de trois pages blanches, ce qui rend mon intervention auprès d’eux si unique et précieuse. Un grand coup de chapeau aux éducatrices de la maison d’Ozolini qui travaillent très fort avec eux depuis bientôt un an. »

Comme ils sont très enjoués et pas toujours faciles à canaliser quand ils sont ensemble, c’est donc seul, et le premier, qu’Alexi a appris à faire du vélo avec des petites roulettes.

Encore là, ce n’était pas évident,  mais il a montré une telle détermination à réussir, avec un beau sourire de satisfaction à l’arrivée.

IMG_9950 (Copier)

 


 

 

Joyeuses Pâques!


Comme le veut la tradition lettone, nous avons décoré des œufs avec une concoction à base de pelures d’oignons et de jus de myrtilles.

Encore une occasion de bien s’amuser surtout au moment de la bataille d’œufs.

Joyeuses Pâques à vous tous!

 

Du changement à l’horizon


C’est une grande année. Cinq de nos jeunes vont avoir leur brevet à la fin de l’année scolaire et poursuivront leurs études loin de Grasi, chacun dans sa voie.

 

Le 1er septembre Maksims fêtera ses 17 ans. Il se prépare à partir en formation professionnelle en France. Il voudrait faire un CAP en maintenance de bâtiments de collectivité, en apprentissage dans la région de Toulouse. Maksims a mis sa semaine des vacances à profit pour se familiariser avec les bases de la menuiserie.

Il a beaucoup apprécié et a fait du très bon travail, comme la réalisation d’un placard à ski. Il a bénéficié du passage de Danny, un menuisier Québécois.

Maksims doit aussi améliorer son  niveau de français. Avec Cathy il prépare son entrevue avec la directrice de l’école, ainsi que de son futur patron, et travaillent ensemble sur le vocabulaire inhérent au domaine du bâtiment.

 

Annya et Aleksandrs s’orientent vers une formation de cuisine et service. Leur école se trouve à 1h30 de Grasi, ils pourront donc rentrer tous les WE.

Kitya aimerait entrer dans une école de coiffure.

 

Anastasya est une très bonne élève et elle aura déjà 18 ans en décembre. Elle va continuer ses études à Riga où pendant les trois prochaines années elle va préparer son bac. Vivre à la capitale va lui permettre de perfectionner ses dons artistiques et aussi d’apprendre à devenir autonome. Elle aussi pourra rentrer les WE à Grasi.

Ça rock à Grasi


Le soleil ayant à nouveau fait place à la neige, la pluie et froid, on cherche à s’occuper. Danny, notre menuisier Québécois, a mis en place un atelier d’initiation à la batterie et guitare électrique.

Les murs ont tremblé à Grasi ! Quelle superbe après midi avec de jeunes talents en herbe. Les filles se sont révélées être douées pour la batterie.

 

Nous allons donc chercher une personne pour venir donner des cours au village d’enfants.

Ces moments informels de découverte des instruments sont vraiment important car nous encourageons nos jeunes à développer leur sens artistique.

 

Tous en excursion!


Après tous ces efforts, voilà le temps de la récompense, une journée d’excursion.  IMG_9782IMG_9779

 

Nous sommes allés jouer au bowling, suivi d’une pause hamburger frites.

Et pour finir une balade au lac Lubana.

Pendant que les grands bossent…


Nos jambes sont trop courtes et nos bras trop petits pour travailler, mais parfaits pour câliner les petits agneaux et se rouler dans la paille.

Que c’est beau les vacances !

Bonjour le printemps!


 

Pendant la semaine des vacances scolaires, nous avons profité de merveilleuses journées ensoleillées avec des douces températures.

Cela est tombé à pic, c’est l’époque du grand nettoyage à Grasi.

Il faut effacer les traces de l’hiver dans le parc et autour de nos maisons, ratissage et ramassage de feuilles et branches cassées, et oh surprise ! retrouver nos gants et bonnets égarés en hiver.

Tout le monde s’y est mis dans la bonne humeur, ravis par ce beau soleil inattendu.

Dessine-moi un mouton


Notre petit Maksis a la chance d’être en vacances cette semaine, alors il en profite pour aller à la ferme chaque matin.

Il faut commencer à compter le troupeau qui s’est beaucoup agrandit ces dernières semaines, plein de petits agneaux sont nés.

Maksis tient bien les comptes, un mouton, deux moutons, ….65 moutons et……32 agneaux, presque une centaine, on commence à être nombreux à Grasi.

Kech, le papa des agneaux attend que le nouveau petit fermier lui donne du pain.

La seule et unique chèvre, Grieta, n’a pas l’intention qu’on l’oublie, alors, elle pousse elle même la porte de son enclos et pose pour la photo.

Germans profite lui aussi d’avoir du temps de libre pour donner un coup de main à la ferme. On a besoin des muscles de nos ados.

Une belle surprise


Grâce à la générosité d’un donateur, nous avons pu renouveler notre stock de skis de fond qui en avait bien besoin.

Même si cette année l’hiver est exceptionnellement doux, il y a tout de même juste assez de neige pour profiter de notre tout nouveau matériel.

 

Comment tient-on les bâtons? Quelle longueur de skis dois-je prendre? C’est quoi la différence entre skier classique ou skating (pas du patineur) ?

Les questions fusent de la part des enfants qui ont la chance cette année d’être accompagnés dans cette activité par l’athlète Olympique Letton Arvis Liepins, qui,  d’ailleurs cette année rajoute le biathlon à sa discipline de ski de fond. En plus de s’amuser et d’apprendre une bonne technique et à se dépasser, nos jeunes ont la belle opportunité de côtoyer un champion toujours prêt à les écouter et éclairer leur curiosité.

Les gars apprennent très vite et recherchent toutes les descentes possibles pour avoir plus de sensations.

Pendant que les grands skient et bien nous les petits, nous nous régalons à faire de la luge.

Copains pour la vie…

Journée internationale de la neige


La Lettonie, comme beaucoup d’autres pays, participe à la fête internationale de la neige.

Cet évènement a eu lieu ce week-end sur le lac de Lubans. Avec ses 80 km2 de superficie, pour 1,60m de profondeur seulement, il s’agit du plus grand lac de Lettonie.

Il n’y avait malheureusement pas de neige, mais le lac était complètement gelé avec une belle épaisseur de glace de 25 cm, de quoi s’amuser quand même.

Qui ne se laisserait pas tenter par une ballade sur le lac dans un tel engin?

Nous avons pris part à la course d’orientation sur le lac au milieu des roseaux. Nous avons marché plus d’une heure trente sur la glace, nous devions chercher des mots cachés dans les roseaux. Nous avons quand même réussi à en trouver 9 sur 11!

L’équipe des plus jeunes courrait, glissait et tombait sur la glace….De temps en temps on entendait « Atradu! » « J’ai trouvé! » Il fallait trouver les différents mots afin de pouvoir former une phrase à la fin.

Au retour du labyrinthe on pouvait dessiner, peindre sur la glace. Puis bien sûr, nous nous sommes régalés à faire du patin, on adore ça !!!!

A la fin de l’après midi nous avons tous eu droit à une bonne tasse de thé pour nous réchauffer.

Maintenant nous attendons avec impatience l’arrivée de plus de neige car nous venons de recevoir des skis de fond tous neufs, et il nous tarde vraiment de pouvoir les essayer !